Intégrer le changement dans sa vie

Et si je vous disais que j’ai réellement envisagé de faire deux articles par semaine ? Je ne sais pas comment j’aurais fait. Un seul par semaine est déjà suffisant. Jusqu’à présent, je n’aurais pas cru qu’il aurait été si difficile de se poser un peu pour écrire. Bien entendu, je suis en vacance donc cela doit jouer pas mal. Je profite de la moindre occasion pour sortir. S’ajoute à cela, la période des fêtes qui n’a pas tendance à aider non plus. Cependant, malgré cela, je n’ai pas réussi à faire la moitié des choses dont j’avais envie. Et je dois bien reconnaître que cela est à la fois plaisant et frustrant. Plaisant dans le sens où je ne vois pas les journées passer, mais frustrant dans le sens où j’aimerais pouvoir faire tellement plus. Autant il est particulièrement agréable de ne pas voir la journée passer, autant je veux bien me passer du négatif. La frustration non non non !

Il y a encore quelques mois, j’aurais baissé les bras à une vitesse. Je n’y arrive pas, je laisse tomber. Je n’ai pas pu tenir mon planning (c’est-à-dire m’avancer sur plusieurs articles), je n’ai donc pas le temps de tenir ce projet. Voilà une logique particulièrement idiote. Pourquoi devrais-je baisser les bras aussi facilement, simplement parce que j’ai choisi à un moment T d’aller faire les boutiques ou me promener avec une amie ? Au contraire, cela ne peut être qu’un stimulant pour la suite. Après tout, les délais ne sont que pour moi et il n’y a aucune raison qu’ils deviennent un frein.

L’année 2018 a été très enrichissante pour moi. J’ai tellement appris et grandis que je ne l’en remercierais jamais assez. Doucement mais surement, j’ai intégré plusieurs changements dans ma vie. Et c’est parce que nous sommes au porte de l’année 2019 que je me suis dit qu’il serait judicieux de vous en parler maintenant. Pourquoi ? Et bien en raison des traditionnelles bonnes résolutions. Elles sont fortes ces dernières. Elles possèdent le pouvoir de nous mettre la pression et de nous frustrer. Voilà qui est bien bête, ne trouvez-vous pas ? Fixer des objectifs, c’est bien, vouloir apporter des changements dans sa vie, c’est tout aussi bien. Mais il faut arrêter de croire que c’est une chose qu’on peut faire d’un seul coup. Le changement n’intervient pas en une seule nuit. Ce n’est pas parce qu’on passe du 31 décembre au 1er janvier que changer va être facile, loin de là.

Le changement est un processus laborieux. Il prend du temps et demande de la persévérance. Un ouvrage a changé beaucoup de chose dans ma vision de mon quotidien. Il s’appelle « Ma vie en mieux » de Gretchen Rubin. Il va de soi que je vous le recommande. Ce livre m’a appris que changer d’habitude en se privant n’avait jamais rien de bénéfiques. La vie est faite d’habitude. Supprimer une habitude n’a rien d’appréciable, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Au contraire, on a l’impression d’être privé d’une chose dont on a la sensation d’avoir besoin. Il est bien connu, les mauvaises habitudes reviennent toujours au galop et pour cause. En voulant changer drastiquement, on a fini par craquer. Il suffit de prendre l’exemple de la nourriture. On ne peut pas décider de manger sainement du jour au lendemain lorsque ce n’est pas dans nos habitudes. Mais en y allant petit à petit, en décidant de tester de plus en plus de chose, des nouvelles habitudes viennent remplacer les mauvaises.

Pour qu’un changement intègre votre vie, il ne doit pas être à l’origine d’une privation et encore moins provoquer de sentiment négatif si jamais vous craquez. Personne n’est parfait et il arrive à tout le monde de craquer sur son régime. Il ne faut simplement pas prendre cela pour un échec, mais apprendre de lui. Vous avez craqué ? Et bien cela signifie que vous avez simplement besoin de ce petit craquage. A vous de l’apprivoiser pour qu’il s’intègre dans des nouvelles habitudes et dans votre nouvelle éthique de vie sans que cela vienne gâcher ce que vous avez entrepris ou vous fasse culpabiliser. Il n’y aurait rien de plus contre-productif. Et qui sait, le moment arrivera où vous n’aurez même plus besoin de ce petit craquage. Il disparaitra naturellement.

Ce qui importe avant tout est de bien se connaître. Avec Gretchen, j’ai appris que ce qui fonctionne bien chez les autres, sera un échec chez nous. Nous sommes tous différents et encore heureux. Cependant, cela veut bien dire qu’il ne faut pas persévérer sur une habitude qui nous rend malheureux ou nous frustre. Comme je vous disais, le négatif n’a rien de bon lorsque l’on veut changer. Deux solutions se présentent alors : mettre le niveau moins haut (tout en ne percevant pas cela comme un échec mais comme une étape nécessaire pour aller plus loin par la suite) ou reconnaître que cela n’est finalement pas fait pour nous. Il n’y a rien de honteux dans cela. Je suis la première à croire que certaines habitudes peuvent être bonnes pour moi pour réaliser finalement que cela ne me convient pas du tout. Plutôt que de persévérer dans cet échec, je fais aujourd’hui le choix de me tourner vers quelques choses qui me convient réellement.

Alors, apprenez à vous connaître avant de vouloir changer, posez-vous les bonnes questions sur vous-même, pour chercher ce qui sera fait pour vous. Une bonne habitude ne doit pas vous apporter de négatif, au contraire. Elle doit vous stimuler, vous encourager. Et nous savons tous que pour qu’une habitude s’installe, elle doit rester dans la durée. N’hésitez pas à tester, et ne culpabilisez plus !

Publicités

Mon retour dans la sphère du bloging

Il y a encore même pas un mois, jamais je n’aurais envisagé reprendre mon blog. Cette lubie m’a prise lorsque j’ai ressenti le besoin de faire des nouveaux projets dans ma vie. Sans que cela soit une surprise, la période de fin d’année et de nouvelle année sont toujours l’occasion de se poser des questions sur nos envies.

L’envie de reprendre le blog s’est présenté naturellement à moi dans ma liste des projets. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que j’avais adoré cette expérience lorsque j’avais débuté mon blog. Cependant, à l’époque, je n’étais pas prête pour une telle expérience. Mon plus gros défaut a toujours été de vouloir réussir du premier coup. Cependant, au cours de l’année 2018, j’ai beaucoup appris. Je me suis remise en question sur pas mal de point et je me suis forcée à accepter qu’on ne pouvait pas tout réussir du premier coup. Il faut être patient.

Après tout, la perfection est difficilement atteignable. La perfection existe t’elle seulement ? Je n’en suis pas certaine. Alors mon objectif en reprenant ce blog, c’est d’être simplement moi-même. Je n’ai pas envie d’essayer d’être quelqu’un que je ne suis pas. J’ai des défauts, j’ai des qualités et c’est cet ensemble qui fait que je suis unique.

Je crois bien que cette année 2018 a été particulièrement enrichissante pour moi. J’ai appris le lâché prise, j’ai appris à être moins râleuse, à ne pas avoir peur de tomber pour me relever et plus que cela, j’ai appris à être persévérante. Par le passé, j’avais toujours eu tendance à me braquer au moindre échec, à baisser les bras dès que je n’arrivais pas à la perfection de mes modèles. Voilà qui était bien bête. Personne ne peut réussir du premier coup. Personnellement, moi je n’en connais pas. Bien souvent, ce sont plusieurs années de travail difficile. Et c’est une chose que j’ai enfin  comprise. Il était temps à 26 ans.

A très vite. xoxo

△ Harry Potter and the cursed child △

        captzure

Je suis heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour vous parler du tout dernier Harry Potter. Bien entendu, il ne s’agit que de mon avis personnel. J’ai entendu beaucoup de déception à propos de ce livre mais personnellement il fut très agréable à lire. Je l’ai lu en version originale et je ne sais pas si cela a pu jouer un rôle dans mon appréciation de l’ouvrage.

D’ailleurs si vous souhaitez vous expérimenter à la lecture en anglais, ce genre d’ouvrage est parfait. C’est notamment le format en pièce de théâtre qui facilite la lecture dans la langue étrangère.

Le principe du livre est celui de l’effet papillon. C’est-à-dire qu’une action réalisé changeant le passé, même infime, change drastiquement le futur. C’est ce qu’il se passe à plusieurs reprises dans l’ouvrage nous amenant à des réalités alternatives.

Sans spécialement vous spoiliez, vous vous doutez bien que l’une des réalités alternatives résultent de la victoire de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. C’est une chose que chaque fan de la saga a forcément à un moment ou un autre imaginé, peut-être même à l’occasion de fanfiction.

C’est donc grâce à un retourneur de temps que le passé se voit modifier dans de petit détails. Le livre nous propose deux alternatives à la réalité offerte par les livres originaux et nous avons le plaisir de nous replonger dans le tome 4 de la saga pendant le tournoi des trois sorciers.capture

ATTENTION SPOILER

Si vous ne l’avez pas encore lu et que vous ne souhaitez pas connaître les détails de l’ouvrage, je vous invite à ne pas lire la suite et à fermer cette page.

Une des scènes qui m’a particulièrement touché sont les moments où Severus Rogue n’est pas encore mort. Il se sacrifie à nouveau et cela nous permet aussi de découvrir un peu la sensibilité du personnage qui continuera toujours à se battre même après la défaite d’Harry Potter. Nous aurons également le plaisir de voir une belle relation avec Hermione Granger. J’ai toujours été très fan d’un éventuel couple entre Severus et Hermione, alors autant vous dire que j’étais aux anges.

Si Albus est une vraie tête à claque, Scorpius est d’une grande sensibilité et il nous touche quand il pense à sa mère. Néanmoins, je trouve les caractères beaucoup trop caricaturaux. Albus est trop borné et Scorpius est trop gentil à l’inverse. Je trouve que cela rend les personnages un peu plus fade. Et je ne parle même pas de Ron Weasley qui apparaît véritablement dans le livre comme un idiot avec 3 trains de retard. Si il a toujours été celui qui avait le plus la tête dans la lune, jamais je ne l’ai trouvé aussi à l’ouest et déconnecté que dans ce livre. Je trouve cela sincèrement dommage de lui avoir changé le caractère à ce point.

Bien entendu, la fin du livre se termine bien. Je trouve la communication dans le temps dans le dernier acte réellement ingénieuse. Faire usage de la couverture de naissance d’Harry (qu’il avait offert à son fils) est vraiment très intelligent et a permis une communication discrète à travers le temps. En effet, il ne fallait en aucun cas venir modifier le passé si les héros ne voulaient pas voir le futur être modifié à nouveau.

Une scène de l’ouvrage reste cependant pour moi assez dérangeante bien que finalement s’incorporant bien dans l’histoire. Dans une des scènes, Albus boit du polynectar (qui au passage de nécessite plus 3 mois de réalisation, ce que je trouve étrange) et prend l’apparence de Ron. Il finit par croiser la vraie Hermione et pour la distraire, il l’embrasse. En somme, il embrasse sa tante par alliance mais sa tante tout de même.

Enfin bref, voici donc mon avis sur l’ouvrage. Je l’ai donc trouvé globalement sympathique et agréable à lire. Je vous le conseille donc à 100%.

△ Convention de série △

Bonjour à tous,

Je suis heureuse de vous retrouver pour un nouvel article sur le thème des conventions. J’ai eu l’occasion de participer à deux conventions et je dois reconnaître avoir un souvenir merveilleux de ces moments là. Bien entendu, la grosse problématique de ce genre d’événement est le prix et je peux parfaitement comprendre que certaines personnes soient hostiles à ce principe.

blog1.png

La première convention à laquelle j’ai participé est la convention BMIF2 en 2014 sur le thème de la série The Vampire Diaries. C’était un premier événement réellement excitant pour moi qui tenait à rencontrer Daniel Gillies (ci-dessus à gauche). Cette première convention a été un budget non négligeable (environ 600 euros). Si je ne dépenserais plus une telle somme, je ne regrette absolument rien.

En effet, j’ai eu le plaisir de rencontrer des fans vraiment sympas et pouvoir partager avec eux. Chose que je n’ai pas l’occasion de pouvoir faire au quotidien. Cela m’a permit de garder contact avec eux plus tard et continuer à en discuter. Enfin bref, une réelle communauté se créée. Cependant, l’ambiance de ce genre d’événement varie énormément avec la maturité des fans y participant. L’expérience que j’ai pu avoir avec cette première convention fut bien différente de la seconde. En effet, je ne suis pas le genre de personne à hurler en voyant une célébrité, ce n’était pas le cas de certaines autres personnes. Certaines filles en devenaient hystériques notamment à cause de la présence de Ian Somerhalder et  Paul Wesley. J’ai même failli être écrasé par des filles. Enfin bref, elles faisaient preuve d’un manque de respect.

Je vais pas vous mentir, il s’agissait là d’une expérience très désagréable. Mais a l’exception de ce détail, la possibilité de voir les acteurs et de parler avec eux est merveilleuse. J’ai eu un merveilleux coup de coeur pour l’actrice Phoebe Tonkin (ci-dessous à gauche) qui était d’une douceur exceptionnelle et la seule a essayer de parler français. Ensuite, la période des Q&A est un excellent moyen d’en apprendre plus sur les personnages voir sur la série. C’est très agréable de découvrir la vision qu’ont les acteurs de leurs personnages et voir ce qu’ils aimeraient voir pour eux. De plus, on découvre tout de même une partie de la personnalité des acteurs eux-même.

blog2.png

La seconde convention à laquelle j’ai participé est actuellement l’unique convention mondiale qui a eu lieu sur la série Grey’s Anatomy en 2015. J’ai pu y rencontrer mon actrice favorite du show Sarah Drew (ci-dessous à gauche).

blog3.png

Pour cette convention, j’ai eu énormément de chance puisque j’ai pu obtenir les billets offerts. En effet, une fan avait reçu un second jeu de billet et cherchait une personne à qui les donner. En voyant ma « tristesse » de ne pas pouvoir y assister en raison d’une absence de budget, elle m’a contacté. A ma grande surprise, j’ai pu vivre cet événement grâce à sa grande générosité. Cette convention m’est revenu moins cher que la première de manière logique (100 euro au lieu de 400 si j’avais payé le billet).

Cette fois-ci, j’ai pu vivre de manière totalement différente la convention. En effet, là encore, j’ai pu retrouver avec joie une belle communauté de fan qui cette fois-ci faisait preuve d’une plus grande maturité et respect. Ainsi, aucun problème de bousculade. Il faut dire que le public de Grey’s Anatomy touche plutôt la trentaine et plus alors que le public de TVD touche clairement le début de l’adolescence.

La proximité des acteurs se tentant pour la première fois à ce genre d’exercice était vraiment merveilleux et on a pu en apprendre plus sur le ressenti des acteurs sur leurs personnages.

blog4.png

En conclusion, les conventions sont un moment merveilleux pour un fan de série non seulement pour la chance de partager des choses avec eux, d’avoir des photos et autographe, mais aussi pour le fait de pouvoir rencontrer d’autres fans avec qui le contact perdure naturellement.

Néanmoins, il y a certains pièges à éviter. Les conventions sont un grand budget, cependant, je trouve inutile de payer des sommes astronomiques simplement pour avoir une place plus proche des acteurs dans la salle principale. En effet, les conventions sont réparties en plusieurs packs avec des prix graduels. Plus on paye cher, plus le pack comporte de photo et autographe offert et une place proche de l’estrade. Cependant, les acteurs restent relativement peu de temps sur la scène principale puisqu’ils partent souvent en séance photo ou autographe. Ainsi, ils ne sont présents que pendant les séances de Q&A. De plus, il est plus intéressant de payer les photos et autographe à la pièce avec les acteurs que l’on souhaite plutôt que de se trouver avec des photos et autographes qui ne nous intéressent finalement pas. Après tout dépend de ce que vous souhaitez, si en effet, vous avez le désir de rencontrer tous les acteurs, il est intéressant d’acheter un pack, mais si ce n’est pas le cas, c’est inutile.

Enfin, il me semble inutile et gaspillé d’offrir des cadeaux aux acteurs. Bien que cela vous fait plaisir et vous fait remarquer par l’acteur (tout dépend de l’acteur et du cadeau), bien souvent, il les laisses sur place laissant l’organisme faire dons des cadeaux à des associations. Essayez plutôt d’offrir des lettres ou bien des dessins plus personnels qu’une peluche ou autre. Généralement, les acteurs reçoivent un fanbook regroupant des messages des fans.

Enfin, le risque de l’annulation restera toujours très présent. Dernièrement, certains organismes de convention en fait faillite. Je n’ai pas de parade pour ce genre de chose, il faut juste être au courant de ce risque. Je vous conseille donc de vous couvrir notamment avec des assurances annulations des billets de transport et d’hôtellerie.

Aujourd’hui, j’ai pu assister à deux des conventions que je souhaitais. Il me reste encore deux séries pour laquelle j’aimerais assister à une convention : Charmed & Once Upon A Time. Je ne désespère pas de réaliser ces deux conventions un jour.

Faut que cela s’arrête : Stop au harcèlement sur internet

C’est avec un sujet relativement sérieux que je vous retrouve aujourd’hui. Je n’avais à l’origine pas prévu d’écrire un tel article, encore moins aujourd’hui mais je suis fatiguée de voir tout ce qu’il se passe. Sous couvert du droit à liberté d’expression, certaines personnes se permettent d’avoir des propos qu’ils ne devraient pas avoir. Non, la liberté d’expression n’est pas un droit absolu et il est inutile de se cacher derrière (tout comme derrière son écran) pour avoir des propos injustifiés, humiliant, blessant et j’en passe.

Je ne suis pas victime de harcèlement et je reconnais que c’est une chance, mais chaque jour j’assiste à ce cyber harcèlement et il est difficile de l’ignorer. Bien entendu, mes exemples touchent des personnes connus mais que l’on soit connu ou non, au quotidien des milliers de personnes sont victime de ce harcèlement pris sur le ton de la rigolade pour les persécuteurs. Chaque personne dans ce monde est différente, chaque personne réagit de manière différente que cela soit sur les bonnes nouvelles ou les mauvaises nouvelles. Ce qui ne peut être qu’un jeu pour certaine personne peut être un véritable calvaire et objet de souffrance pour certaines autres personnes. 

Pourquoi est-ce que j’écris cet article maintenant ? alors même que je n’en suis pas victime ? Tout d’abord, je ne considère qu’il n’est pas nécessaire d’être victime pour en parler, bien au contraire. Beaucoup de personne devrait cesser de se montrer passif face à cela. Bien entendu, il ne s’agit pour moi que d’un article enfoui dans des milliers d’autres sur les blogs de cette plateforme mais cela reste faire quelque chose, exprimer mon opinion, expliquer ce que cela signifie. Enfin bref, j’essaye de faire réagir à ma manière.

Pourquoi maintenant ? Hier, une célébrité que j’apprécie beaucoup a été prise en photo topless dans la villa de son petit ami. Plutôt que de blâmer le système même du voyeurisme proposé par les paparazzis, une grande majorité de la toile est venue l’insulter sur ses réseaux sociaux la traitant de sal**pe et j’en passe. Il y a plusieurs semaines une autre célébrité que j’aime énormément a été traité de grosse vache, d’obèse pour une taille je dirais de 38. Pourquoi cela ne fait réagir personne ? Pourquoi tout le monde considère qu’il est normal de proférer ce genre d’insulte simplement parce que ce sont des personnalités connus qui ont choisi de médiatiser leur vie ? Médiatiser sa vie ne signifie nullement que cela donne droit à tout le monde de venir harceler et insulter.

Aujourd’hui, on vit dans un monde triste. Des milliers de personne souffrent que cela soit de la guerre ou de la maladie. Il serait temps de se réjouir pour les autres plutôt que de cracher dessus. Certains disent ce qu’ils pensent de manière constructive, d’autres ne crachent que du venin absolument obnubilé par la jalousie. Ah bien entendu, si on les écoute, ce n’est pas de la jalousie. Alors pourquoi ne pas chercher à ne garder à l’esprit que le positif ? A soutenir au lieu de rabaisser.

J’en viens à parler d’une youtubeuse qui va bientôt sortir son livre. Encore une et alors ? Elle n’oblige en rien à acheter le bouquin. Bien entendu, on peut penser que c’est de l’opportunisme de la part des maisons d’édition mais devrait-elle se priver (comme toutes les autres) de l’envie de réaliser ce projet juste parce que d’autres personnes ont des projets similaires ? Absolument pas. Encore une fois, cette youtubeuse s’est fait insultée, rabaissée alors même que personne ne peut juger de la qualité de son travail: le livre n’est pas encore sortie.

Pourquoi, mais pourquoi il parait si impossible pour quelqu’un de se réjouir du plaisir des autres ? Quelqu’un à la chance de voyager, de réaliser des projets fous, pourquoi ne pas la féliciter pour avoir accompli un travail qui lui permet d’en arriver là. Vous pouvez trouver cela injustifiée mais cela signifie t-il qu’il faut venir l’insulter ? aller sur toutes les photos d’une même personne pour la qualifier de garce arriviste ? Ce n’est pas justifié, et ce n’est surtout pas légal ! Car derrière chaque personne célèbre, et surtout derrière chaque personne anonyme se trouve une personne humaine avec des sentiments, avec ses qualités et ses défauts.

Je garde encore en mémoire la jeune adolescente qui s’était suicidée après la parution dénudée d’elle. C’est une chose tragique ! Elle s’était retrouvée moquée par ses camarades de classe alors qu’ils auraient être là pour elle. Tout le monde fait des erreurs. Et chaque jour, des milliers de personne vivent cela. Alors oui, j’ai pris des exemples de personne « connu » mais parce que pour moi cela commence par là, c’est la facilité. C’est tout simplement un comportement délinquant et j’aurais honte si je constatais que mon entourage à ce genre de comportement.

Voici donc un petit rappelle pour vous de ce que dit la loi et le code pénal !

Article 222-33-2-2 du Code pénal : « Le fait de harceler une personne par des propos ou comportements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de vie se traduisant par une altération de sa santé physique ou mentale est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende lorsque ces faits ont causé une incapacité totale de travail inférieure ou égale à huit jours ou n’ont entraîné aucune incapacité de travail.

Les faits mentionnés au premier alinéa sont punis de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende :

1° Lorsqu’ils ont causé une incapacité totale de travail supérieure à huit jours ;

2° Lorsqu’ils ont été commis sur un mineur de quinze ans ;

3° Lorsqu’ils ont été commis sur une personne dont la particulière vulnérabilité, due à son âge, à une maladie, à une infirmité, à une déficience physique ou psychique ou à un état de grossesse, est apparente ou connue de leur auteur ;

4° Lorsqu’ils ont été commis par l’utilisation d’un service de communication au public en ligne.

Les faits mentionnés au premier alinéa sont punis de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende lorsqu’ils sont commis dans deux des circonstances mentionnées aux 1° à 4°  ».

NON le cyber-harcèlement n’est pas une chose anodine et doit cesser sous toutes ses formes. Et cela doit passer par nos comportements à nous. Cessons d’être négatif et offrir de la méchanceté gratuite, cessons de rire du malheur des autres (car oui, certains en rient). Si critique négative il doit y avoir, elle se doit être constructive sinon elle n’a aucune valeur à l’exception de blesser et humilier. Une critique est une bonne chose, elle amène à l’amélioration, mais cette dernière se doit d’être une vraie critique.

Aujourd’hui, il faut avant tout se montrer positif et encourager les projets des autres, se réjouir pour les autres et si on envie une personne, à nous de prouver, de nous battre que nous avons le droit à la même chose. Ce genre d’évènement doit avant tout stimuler plutôt que d’amener à la haine.

Mon avis sur les Extra-Lip Gloss ELF

P1090124.png

Je suis heureuse de vous retrouver aujourd’hui afin de vous parler des Extra-lip Gloss d’ELF. Si je n’ai jamais été convaincue par les gloss traditionnels de cette marque notamment en raison du pinceau, les Extra-lip m’ont réellement convaincues.

Ils possèdent une texture très agréable et les mélanges que l’on peut faire entre eux permet vraiment de trouver la couleur que l’on peut désirer. Après des tests, ils se mélangent parfaitement également avec les rouges à lèvres d’autres marques.

Le pinceau du gloss n’est en rien comparable aux pinceaux de la marque traditionnelle puisqu’il s’agit d’un embout mousse, cela permet une application très agréable et avec une bonne mesure de produit.

En ce qui concerne la tenue, elle est normale. Il n’y a rien d’exceptionnel à ce niveau là puisqu’il faut apporter des retouches durant la journée notamment après le repas. Je conseille également l’application d’un crayon à lèvre préalable afin de ne pas que cela file.

Enfin, certaines teintes nécessites des gommages sur les lèvres avant l’application afin de ne pas marquer les peaux mortes. Cela concerne la teinte la plus claire et les deux teintes les plus foncées.

En ce qui concerne le rapport qualité prix, il est excellent puisque pour ma part, je l’ai acheté à un prix de 5€ dans un kit. Autant vous dire que je vous les conseilles totalement.

Je vous met les swatchs sur ma main ^^

P1090131

La dermite peri-orale, qu’est-ce que s’est ?

Wahou, quel nom barbare que je viens de donner là. Pas de panique, il n’y a rien de barbare dans ce terme, juste un problème de peau assez peu commun.

La dermite periorale est une inflammation de la peau autour de votre bouche(periorale) ou de vos yeux (periorbitale). Cela se traduit pas une sècheresse extrême des lèvres. Mais à quoi c’est dû ? Et bien de manière surprenante à une surhydratation de la peau. Pour être plus claire, une mauvaise hydratation liée à une crème qui n’est pas adaptée ou bien tout simplement à un excès d’hydratation provoque alors un gonflement et déséquilibre la peau autour de votre bouche si bien que l’hydratation provoquera alors un assèchement.

Ce problème touche majoritaire les personnes à peau sèche, chez les femmes entre 20 et 40 ans généralement. Mais attention, cela touche une minorité de la population avec un taux inférieur à 15% et les cas peuvent être plus ou moins grave. Donc inutile de paniquer. En revanche, faite attention aux signes.

Tout commence avec une sensation de sècheresse autour des lèvres et un aspect granuleux de la peau. Cette gène liée à la sécheresse va alors avoir pour conséquence d’inciter une hydratation trop fréquente et intense. Va alors s’en suivre des gonflements, des plaques de sécheresse de plus en plus intense, des sensations de brûlure, des rougeurs.

Face à cette situation, une seule solution : stopper toute hydratation de la peau afin de laisser cette dernière retrouver un équilibre. C’est situation n’est pas facile, par expérience, je sais parfaitement que les brûlures sont très difficiles à supporter. Mais il faut se montrer fort. L’un des moyens efficaces et sans risque d’aider à supporter cette épreuve, il suffit d’appliquer un linge humide. Cela soulagera un petit moment les brûlures.

ATTENTION : Je ne suis pas médecin et je ne parle qu’à travers des recherches et mon expérience personnelle. Il est possible que vous fassiez également une simple allergie à votre crème. En cas de doute, aller voir un pharmacien pour demander conseil à ce qu’il vous arrive ou pour une crème plus adapter. Si ce dernier ne peut vous répondre ou bien si vous suspecter une dermite, n’hésitez pas à consulter un médecin afin de confirmer le diagnostic. Il ne s’agit là que d’une aide et non d’une affirmation formelle.